• divagations gastronomiques a Kyoto

    Abordons aujourd'hui un sujet important : la bouffe (on ne se refait pas...) : il y a, pas très loin de mon hôtel le grand marche alimentaire de Kyoto (Nishikikoji dori, pour les puristes). Il se trouve dans une immense rue couverte et étroite au coeur de la ville. Les marchandises diverses et variées pullulent presque autant que les cris des vendeurs qui haranguent la foule des clients potentiels.

    Sans exagération aucune, je pense que je dois être capable d'identifier environ a peine 15 a 20 % de ce qui se trouve sur les étals (c'est dire si je suis quelque peu perturbée...). J'ai du le traverser d'un bout a l'autre au moins une bonne vingtaine de fois pour essayer d'apprivoiser ce que je voyais (au point ou je me suis dit que si je n'achetais pas quelque chose ils allaient me demander un droit de passage).

    Je me suis donc lancée et j'ai opte pour des boulettes de poulets (un peu comme celles que l'on prend en France dans les restaurants yakitori) mais une petite surprise m'attendait a l'intérieur puisque, en plus de la préparation habituelle du type poulet hache, oignons, herbes, il y avait des petits morceaux de cartilage de poulet. Au début j'ai cru que j'étais juste tombée sur une boulette dans laquelle ces petits morceaux d'os souple s'étaient égarés, mais comme les 5 autres boulettes avaient la même composition, je ne pense pas que c'était un hasard. C'est assez particulier a manger, ça n'a pas spécialement de goût mais ça craque sous la dent et je dois reconnaître que je ne me suis pas attardée et que j'ai avale rapidement.

    J'ai aussi mange des huîtres en guise de petit déjeuné. C'est marrant de voir comment ils les servent : ils coupent le nerf avec un petit marteau puis ils les passent a la vapeur pour les ouvrir........... c'est très bon !

    J'ai également mange un classique de la cuisine japonaise : des boulettes a la pieuvre mais la j'ai été très déçue car ils y collent par dessus une sauce épaisse au goût fumée et des copeaux de thon séché que je déteste donc, en tout objectivité, je ne peux par dire si c'est bon ou mauvais (ou alors il faudrait que j'essaie sans la sauce et les copeaux de thon..................... a voir).

    Enfin hier je suis allée dans un restaurant de tempura (friture japonaise) excellentissime, le meilleur que j'ai jamais fait..................... juste pour le plaisir de vous raconter une bêtise, a un moment, au cours du repas, la serveuse enkimonee me pose une petite coupelle en me disant, en anglais, "pickles", ce qui correspond généralement a des légumes en saumure. Sauf que la il y avait un tas qui correspondaient bien a ce qu'elle m'avait annonce (délicieux au demeurant) mais également un second tas avec des petits "truc" de la taille de petits vers, de couleur marron, avec un gros oeil gris qui me fixait. En fait je pense qu'il s'agissait de minuscules poissons séchés, mais comme elle m'avait annoncé des légumes, et que la première fois que j'y ai goûté je n'ai pas spécialement fait attention, le choc gustatif a été rude.

    En tout cas, après 6 journées totalement privée de laitage, je tuerais père et mère pour un bon fromage (introuvable) ou un bon chocolat chaud (ça ça doit bien être possible a dégoter) !

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :